IMG_3192 copie

Charles-Joseph Natoire (1700 – 1777) – Etude pour la figure de la Musique

Crayon noir, estompe et rehauts de craie blanche sur papier bleu

Hauteur : 24,30 Largeur : 39 cm

Petites taches, traces de colle sur les bords et petite déchirure dans le haut

3500,00

Notre étude correspond à la figure du dessin intitulé  » La Poésie lyrique et la Musique  » exécuté par Natoire durant ses années parisiennes ( voir S. Caviglia-Brunel, ‘Charles-Joseph Natoire, catalogue des peintures et des dessins’, Paris, 2012, p. 343, n° D391, repr.).

De son vivant, Natoire était mis à l’égal de François Boucher. Directeur de l’Académie de France à Rome de 1751 à 1775, il jouit d’une grande autorité dans le monde artistique. Comme son maître François Lemoyne, il est le peintre de la grâce, de la volupté et de la joie de vivre.

Sa touche chaude et sensuelle est sans doute trop gracieuse pour la peinture d’histoire, trop frivole pour la peinture religieuse. Il reste avant tout comme l’auteur de l’admirable suite de l’Histoire de Psyché pour le salon de la Princesse de l’hôtel de Soubise à Paris, ainsi que des cartons de l’Histoire de Don Quichotte pour la Manufacture de Beauvais, conservés pour la plupart au château de Compiègne.

PERIODE

18ème Siècle

SUPPORTS

Dessin

THEMES

Scène allégorique